1 000 points de chargement et de ravitaillement supplémentaires pour les véhicules écologiques et la navigation intérieure

  • Juillet 17, 2018

Au cours des deux prochaines années, 21 projets visant l’amélioration de l’infrastructure transfrontalière pour les véhicules écologiques et la navigation intérieure seront réalisés dans le cadre du projet européen BENEFIC. Ces projets, développés en Flandre, dans la Région de Bruxelles-Capitale et aux Pays-Bas, prévoient l’installation de 1 000 points de chargement et de ravitaillement supplémentaires pour les véhicules particuliers, les taxis et les bus électriques, les poids lourds et les bateaux de navigation intérieure. Ensemble, ces initiatives représentent 5 337 755 euros de subventions accordées pour la réalisation d’infrastructure de chargement (ultra) (rapide), de stations de ravitaillement de GNC, GNL et hydrogène et d’installations d’alimentation électrique à quai. Ces projets ont reçu l’approbation de Bart Tommelein, ministre flamand de l’Énergie. Les participants ont deux ans pour mener à bien leur projet. BENEFIC fait partie du programme européen ‘Connecting Europe Facility’, financé par la Commission européenne. Le département flamand pour l’environnement coordonne l’initiative.


De nos jours, nombreux sont ceux qui optent déjà pour des véhicules écologiques. Avec BENEFIC, les partenaires (les départements Environnement et Mobilité et Travaux publics pour la Flandre, Bruxelles Environnement et Bruxelles Mobilité pour la Région de Bruxelles-Capitale et le ministère de l’Infrastructure et de la Gestion des eaux pour les Pays-Bas) ambitionnent une percée décisive des technologies de transport vertes et respectueuses de la planète. Cette coopération permet par ailleurs de surmonter les obstacles qu’implique le transport transfrontalier. En parallèle, les partenaires appliquent la directive européenne « Clean Power for Transport », conformément aux projections de la Belgique et des Pays-Bas en la matière.


L’initiative BENEFIC est innovante, car elle repose sur la coopération entre trois régions et inclut un vaste éventail de technologies combustibles. BENEFIC adopte également une approche unique, mettant en œuvre des fonds européens pour lancer un appel à projets auquel participent acteurs privés comme publics. L’initiative offre ainsi aux investisseurs un tremplin accessible pour réaliser leur projet. Une fois l’appel à projets (qui s’est étendu de février à mai 2018) clôturé, 21 des 24 projets introduits ont été sélectionnés.